• 27° CANCER , phase 117, UN VIOLENT ORAGE S'ABAT SUR LES LUXUEUSES RESIDENCES D'UNE VALLEE ENCAISSEE

      

    UN VIOLENT ORAGE S'ABAT SUR LES LUXUEUSES RESIDENCES D'UNE VALLEE ENCAISSEE

     

    26° A 30° CANCER

     

    Dominante : Une vague sociale remet en question certaines valeurs immuables

     

    Séquence 24 Grade 2 : Le contraste entre les deux premières étapes de cette suite saute aux yeux : Une luxueuse tranquillité et l'intéret intellectuel que l'on porte aux valeurs culturelles collectives ( la lecture) ; on est mis alors au défi de faire face à un état de crise dû à des forces karmiques incontrolables et susceptibles d'entrainer une heureuse CATHARSIS

     

    DANE RUDHYAR

     

    Une très belle et très amusante concrétisation de ce degré est donnée par Robert Charlebois qui a son Noeud Nord  entre ce degré et le degré suivant : à 27° 48

     


    Si on lit cet extrait étonnant de sa biographie , on comprend alors le sens profond de ce symbole appliqué à son processus d'individuation  :"

    Le succès colossal de la chanson Lindberg, qu'il chante avec Louise Forestier, le conduit l'année suivante à monter sur la scène de l'Olympia de Paris. Charlebois et Forestier s'y produisent en première partie de Georgette Plana. Leur spectacle échevelé déconcerte le public de l'Olympia, venu d'abord pour applaudir cette chanteuse de variétés des années 40. La légende veut qu'un soir, Robert Charlebois, installé à la batterie, ait pioché si fort sur les peaux que des morceaux de drums ont roulé jusque dans les premières rangées du public.


    Il semble alors évident que l'orage c'est celui de sa propre énergie puissante et plutonienne , venue du fond de la Terre Mère qui s'abat dans la salle de spectacle ( une salle de spectacle ressemble vraiement à une vallée encaissée ) . Il fait vraiement partie des pionniers de cette vague sociale de mai 1968 qui a contribué à remettre en cause des valeurs qui semblaient  immuables
    Le degré suivant donne l'illustration symbolique à la suite de l'histoire : "

    Excédé par ce geste et sensible à l'agacement du public qui est dérouté par le psychédélisme rock de Robert Charlebois et sa gang, Bruno Coquatrix, le propriétaire de l'Olympia, fait annuler les spectacles de la troupe québécoise. Ce premier épisode mouvementé de Charlebois chez les Français va largement contribuer à établir sa réputation à travers le Québec. Les années qui suivent sont fastes, les bonnes tounées s'additionnent : Dolorès, Tout Écartillé, Québec Love, Te V'là, Les Ailes d'un Ange, Miss Pepsi, Mon Pays Ce N'est Pas un Pays c'est un Job, Mr. Plum, Fu Man Chu, Conception, Ent' 2 joints, Je rêve à Rio."  

    Une jeune indienne présente à sa tribu son fiancé au visage pâle : Le quebec acceuille avec joie cette énergie de retour au pays comme la jeune indienne , .. il y a dans la puissance énergetique comme dans le texte des chansons de Charlebois cette force de renaissance intérieure naturelle , revenir au Quebec , c'était revenir à la source de l'énergie vitale . Cancer comme son pays , il en porte aussi la force naturelle .


    Les deux degrés solaires vont confirmer cette puissance à l'état naturel brut hors norme qui va bouleverser l'olympia et Bruno cocatrix : http://theastral.eklablog 

     


     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :